La station d’épuration

Une solution écologique et naturelle

Accueil / Home » Notre domaine » La station d’épuration
La station d’épuration

Notre philosophie du respect de la Terre nous a incité à chercher des solutions écologiques et naturelles pour ne pas rejeter en sortie de chai les eaux de nettoyage de cuve dans la nature.

En effet, une cave en Bio-Dynamie rejette dans ses eaux usées uniquement du sucre et de la matière organique. Il n’y a donc aucune pollution chimique par des produits ajoutés. Cependant la nature n’est pas capable d’absorber cet apport important et brutal de sucre et de matière organique. On crée donc une pollution par l’excès d’activité microbienne que ces rejets vont demandés à la nature d’activer. L’oxygène de l’eau des ruisseaux est surconsommé et donc cela détruit la vie des poissons, des plantes qui y vivent. La pollution qui en découle est une surconsommation d’oxygène qui en appauvrit l’eau.

Par chance, nous avons rencontré un Monsieur passionné depuis son plus jeune âge par la dépollution des eaux. Il s’appelle Monsieur Willy VOGT. Il a inventé, à l’âge de 12 ans, sa première station d’épuration pour l’habitation de ses parents.

La station d’épuration qu’il a mise en place en Juin 2001 sur notre domaine est un prototype. Son principe : la biophotodigestion. Réaliser une épuration de l’eau de façon totalement biologique, grâce à des micro organismes qui vont dans un premier temps décomposer et digérer une partie des matières organiques et du sucre rejetés avec l’eau de nettoyage. Puis des  plantes de types phragmites (roseaux), iris d’eau, papyrus, vont consommer les produits transformés par les micro-organismes.

La station d’épuration a été suivi pour analyse de l’eau épurée par l’agence de l’eau de Marseille et ce pendant 4 années. Les résultats sont probants, la qualité de l’eau est bonne et peut être réintroduite dans la nature. Il a même été trouvé dans l’eau biophotodigérée des micro organismes qui ne peuvent vivre que dans des milieux totalement dépollués et sains. Elle serait même consommable après passage dans des vasques d’eau vives pour la réénergiser.