La Bio-Dynamie

Accueil / Home » Notre philosophie » La Bio-Dynamie
La Bio-Dynamie

L’ensemble de notre Domaine est issu de vin bio et cultivés en Bio-Dynamie.

a

Origine et principes de la Bio-Dynamie

En 1924, Rudolph STEINER (polytechnicien de l’école de Vienne), remarque un stress et un mal vivre dans les villes. Il attribue ce mal à une alimentation de mauvaise qualité. A la suite de ce constat, il réunit un groupe d’agriculteurs sensibilisés par ce problème à qui il fît huit conférences dont le but était de définir une nouvelle agriculture.

Ces conférences sont rassemblées dans « le cours aux agriculteurs » de Rudolph STEINER.

Ses principes sont les suivants :

montirius-vendange-10155

  • Amélioration du sol et de la plante par des préparations issues de matières végétales, animales et minérales ;
  • Application de ces préparations à des moments précis en fonction des cycles de végétation de la vigne et en rapport avec le calendrier lunaire et planétaire ;
  • Travail du sol par des labours et des griffonnages.

Précisément, les préparations Bio-Dynamiques aident la vigne à trouver son équilibre pour, d’une part, s’adapter plus facilement au climat et à ses aléas et, d’autre part, mieux résister à d’éventuelles maladies. Elles favorisent les échanges entre le sol et le système racinaire de la vigne afin de permettre la pleine expression de nos terroirs dans nos raisins. Les préparations Bio-Dynamiques favorisent la vie. Elles proviennent de matières végétales, animales et minérales transformées.

a

Application sur notre vignoble

Il s’agit de favoriser les échanges entre le sol et le système racinaire et foliaire de la vigne afin de permettre la pleine expression du terroir dans les raisins.

La préparation 500, bouse de corne, agit sur la plante. Elle renforce la vie souterraine. Son efficacité est confirmée par de nombreuses observations : les racines sont plus allongées, plus denses, mieux réparties.

La préparation 501 (silice de corne) aide au développement des feuilles, à l’équilibre de la fleur, à l’initiation florale de l’année suivante et donne l’énergie nécessaire à une bonne fructification. Elle apporte beaucoup de lumière. Il faut donc l’apporter au printemps, tôt le matin, pour éviter de brûler le feuillage et les fleurs.

La préparation de Maria Thun est un compost de bouse qui soutient et renforce le processus de décomposition de la terre. Il contient tous les éléments qui aident à la formation du complexe argilo-humique. On y trouve un grand nombre de micro-organismes favorisant la vie du sol.

Ces préparations doivent être dynamisées. On les dilue avec de l’eau, dans une cuve en bois ouverte de 400 litres ou cuve en ciment inventé par François Bouchet de 1 000 litres. On fait tourner rapidement l’eau de façon à ce qu’il se forme au centre de la cuve un vortex  (tourbillon) allant presque jusqu’au fond. Ainsi, l’ensemble est pris dans un mouvement de rotation que l’on appelle dynamisation. Puis, on inverse rapidement le mouvement pour que le tout bouillonne dans le sens opposé. On réalise cette opération 20 minutes ou 1 heure suivant les préparations.

Les autres préparations sont élaborées à partir d’Achillée, de Camomille, d’Ortie, d’écorce de Chêne, de Pissenlit et de Valériane. Toutes ont subi des fermentations qui les transforment en humus aux qualités particulières. Elles serviront à l’ensemencement des composts afin de transmettre l’influence des 7 planètes du système solaire. Les Anciens faisaient de même, avec les assolements de 7 ans.

a

Le calendrier Maria Thun

Depuis 40 ans, les expériences menées par Maria Thun ont permis de constater les influences cosmiques sur la croissance des plantes. Ces influences semblent liées aux positions de la lune, du soleil et des planètes par rapport aux constellations. Elle a créé un calendrier lié à ces observations : il définit le type de fructification stimulé par la lune ou les planètes.

Il y a donc:

  • Des jours fleurs favorables aux fleurs ;
  • Des jours feuilles favorables aux « plantes à feuilles » (salades, épinards…) ;
  • Des jours racines favorables aux « plantes racines » (carottes, betteraves…) ;
  • Des jours fruits favorables aux « plantes à fruits » (arbres fruitiers, vignes…).

Grâce à ce calendrier, les travaux et les traitements de la vigne peuvent être magnifiés par le choix des dates d’intervention. Pour nous viticulteurs, les jours fruits sont les plus importants.

a

Le travail du sol

Le sol est vivant ! Il possède une extraordinaire organisation vivante : un milliard d’organismes vivants au gramme (cf. travaux de Claude Bourguignon, ingénieur agronome).

Or, la faune (vers, bactéries, micro-organismes…) crée une aération naturelle et une porosité du sol qui lui permet de mieux absorber l’eau de pluie limitant ainsi les problèmes d’érosion. Cette faune transforme aussi la matière organique en humus. On sait aussi que les échanges entre les racines et le sol ne se font pas directement mais par l’intermédiaire de ces micro-organismes appelés mycorhizes. Donc, sans vie dans le sol, il ne peut y avoir d’effet terroir.

En aérant, en décompactant, on favorise l’activité du sol car la faune épigée (de surface) présente sur les trente premiers centimètres du sous-sol vit exclusivement en aérobie. Cette façon culturale coupe les radicelles de la plante qui sont en surface et incite les racines principales à plonger toujours plus profondément pour rechercher leur alimentation.

Pour cela, nous utilisons un appareil qui griffe le sol que l’on appelle griffon et qui est attelé derrière un tracteur (Photo).

a

Etude cytologique

Des recherches scientifiques montrent que la Bio-Dynamie a un réel impact sur la composition cellulaire de la peau du raisin. Les photos ci-contre sont issues d’une étude réalisée le 22 juillet 2002 sur les baies d’A.O.C. Châteauneuf-du-Pape. L’examen cytologique révèle une parfaite organisation architecturale dans le cas de l’agriculture biodynamique. La cuticule est régulière, les parois de l’épiderme sont riches en phénols : les structures de défense de la baie sont bien en place. Les vacuoles de la pellicule sont riches en phénols. En effet, leur fonction est d’assurer un rôle de défense contre les agressions extérieures.

Agriculture Bio-Dynamique

Agriculture biologique

Agriculture raisonnée

Légende des photos
  • A : cuticule de la baie de raison (membrane extérieure de la baie)
  • B : cellule de la peau de raison
  • C : cellule de la pulpe – Vacuoles

Les tanins sont en jaune.

Source

www.biodyvin.com
Réalisation scientifique S. Gallet, M. Abert, P.O. Coulomb & P.J. Coulomb.
Travaux financés par le Syndicat International des Vignerons en culture Bio-Dynamique.

En savoir plus…
  • www.biodyvin.com
  • www.biodynamy.com
  • 50 ans de pratiques et d’enseignements de l’agriculture Bio-Dynamique, F. Bouchet, éditions Deux Versants (disponible auprès de Mme Jacqueline Bouchet, tél : 02 41 52 37 18)