Nos bouchons

Un cahier des charges unique

Nos bouchons

Depuis 5 ans, Montirius collabore étroitement avec la compagnie espagnole de production de bouchons Rich Xiberta pour concevoir et développer un bouchon liège aux propriétés uniques, tant sur le plan de la qualité de bouchage que sur celui du respect de l’environnement. Retour sur cette collaboration rare, inédite et fructueuse, puisqu’elle aboutit aujourd’hui à la commercialisation d’un bouchon certifié FSC, sans doute le plus abouti du marché en termes d’exigences environnementale et qualitative.

C’est une belle histoire basée sur la confiance, l’esprit d’excellence et de recherche qui a débuté voila cinq ans. En 2007, M. Fabrice Forment, représentant en France de la société Rich Xiberta nous contacte pour nous présenter son projet de commercialisation de bouchons qu’il appelle « CRU ».

Un bouchon entièrement naturel

Il nous a choisi car il sait que chez Montirius, nous allions une très forte exigence qualitative avec une recherche constante du plus naturel possible dans tout ce que nous faisons. Lui est en quête de domaines viticoles qui accepteraient de se lancer dans une aventure de recherche et de perfectionnement. Il nous explique que ses bouchons « CRU » proviennent d’une forêt de lièges espagnols de 100 ans d’âge prés de Valencia, qui n’a jamais été traitée avec aucun produit chimique ou pesticide ; que les trichloroanisoles appelés plus communément TCA (molécules à l’origine des goûts de bouchons) proviennent en grande partie des traitements insecticides épandus dans les forêts de lièges ; que si la couleur de ces bouchons « CRU » est marron en lieu et place du blanc, c’est qu’il n’y a pas eu de traitement au péroxyde (voir explication dans le cahier des charges bouchons ci-après). Il nous explique aussi que la plupart des acheteurs de bouchons dans le monde achètent leurs bouchons en fonction de leur aspect visuel et non de leur qualité de bouchage. Un bouchon blanc fait un meilleur effet à l’oeil qu’un bouchon marron. Qu’à cela ne tienne, ce qui compte pour nous les Saurel c’est la qualité de bouchage et non l’aspect visuel ! Le bouchon est l’élément final et indispensable pour bien protéger le vin et l’accompagner durant tout son temps d’élevage et de vieillissement. Sans un bon bouchon, le soin que nous apportons à notre vin de la vigne à la bouteille n’aurait pas de sens.

Un co-développement fructueux

Le 23 août 2007, Eric, Justine et moi-même (Christine) décidons donc de nous lancer dans l’aventure. Commencent alors quatre années où nous avons co-conçu et co-développé un bouchon, à grand renfort d’échanges, de questionnements, d’expérimentations et de vérifications. A chaque étape du processus de fabrication – de la forêt jusqu’au chai – nous soulevons de nouvelles questions et à chaque fois Fabrice repart chercher les réponses auprès de ses techniciens et mettre en place les maillons manquants pour répondre aux critères d’exigence et de qualité soulevés. Par exemple, l’eau qui nettoie les plaques de lièges qui sont extraites de la forêt est-elle sans chlore ? y a-t-il des analyses d’eau qui le prouvent ? Au bout de plus d’un an, la société Rich Xiberta est prête à se doter d’une certification supplémentaire pour ses bouchons « CRU ». Il s’agit de la certification FSC, à laquelle nous avons ajouté, pour notre Domaine, un cahier des charges spécifique Montirius. Les premiers millésimes bouchés avec ce bouchon « CRU » certifié FSC chez Montirius sont les millésimes 2008, 2009, 2010, 2011.

test goût bouchon montirius FSC

.

Un cahier des charges unique par son exigence

Pour notre Domaine, nous avons réalisé un cahier des charges spécifique, résumant tout le process que nous souhaitons voir appliqué sur nos bouchons Montirius. Voici les caractéristiques techniques précises de ce cahier des charges Bouchons « CRU » special Montirius aux normes FSC.

Point 1 – Caractéristiques dimensionnelles

Bouchon « CRU » c’est-à-dire bio sauf que AB ne peut être apposé sur des bouchons. La forêt âgée de plus de 100 ans n’a jamais été traitée chimiquement contre les insectes.

Certifié FSC signifie que dans la forêt de chêne liège, la coupe des arbres est organisée et qu’à chaque coupe il y a replantation d’arbres. Lieu de production Eslida qui est un parc naturel de plus de 30 000 hectares protégé par le gouvernement Espagnol. Province de Valencia

Longueur du bouchon 44/49 mm. Sur les bouteilles Bourgogne tradition ou Ducasse, bouteilles utilisées par Montirius, la longueur du goulot est de 63 mm. Il est en effet important de laisser un vide de 10 mm minimum entre le vin et le bas du bouchon afin que le vin puisse s’expanser en fonction de la température extérieure.

Diamètre 24,2 mm. Ce diamètre est une exigence spécifique de notre cahier des charges Montirius. En effet, il garantit un diamètre minimum de 24 mm, dimension adéquate pour une obturation du goulot optimale.

Point 2 – Autres paramètres

Densité : 160 – 190 kg/m3. Ce niveau permet de boucher aussi bien les vins blancs que les vins rouges. La densité étant plus forte, l’air qui pénètre dans la bouteille est de plus faible quantité. L’échange du vin dans la bouteille avec l’air extérieur sera plus régulier et offrira une meilleure protection au vin. Pour information, les normes de la charte des bouchonniers ont une échelle qui varie de 125 à 230 Kg/m3.

Simulant vin pour tester le gout de bouchon. Les tests sont faits en Espagne par prélèvements grâce à une solution hydroalcoolique à 12%. En effet en Europe, il est maintenant interdit d’utiliser des macéras de vin.

Test de capillarité. Le bleu de méthylène est utilisé sur des lots prélevés au hasard pour vérifier la bonne qualité d’étanchéité du bouchon. Si le bouchon est bien paraffiné, le bleu de méthylène ne sera pas absorbé par le bouchon et aucune remontée bleue ne sera donc visible sur les bouchons en trempage.

Point 3 – Traitements

Triage sur la base des explications données sur les points 1 et 2.

Le lavage des bouchons se fait dans une solution d’acide péracétique qui ne contient que 1% de péroxyde. Le péroxyde est un très bon anti bactéries. Il est généralement utilisé dans des teneurs bien plus élevées que 1% pour nettoyer les bouchons : c’est lui qui donne sa couleur blanche aux bouchons de liège, qui est d’origine de couleur marron. 1% de péroxyde correspond à la quantité minimale qui ne peut être retirée du process de nettoyage des bouchons afin d’être bien certain d’enlever les bactéries qui pourraient se trouver dans le bouchon. Cette solution péracétique est ensuite récupérée et retraitée par la société Rich Xiberta.

Le rinçage des bouchons est fait avec de l’eau gazeuse extraite d’une source qui se trouve sur la ville de Caldes (Espagne) où se situe l’entreprise Rich Xiberta. Bien que cette eau ne contienne naturellement pas de chlore, l’entreprise utilise un déchloreur à l’arrivée du puits dont provient l’eau, pour une sécurité totale. L’eau de cette source utilisée pour le rinçage et le bouillage des planches de liège est totalement absorbée par les bouchons. Il n’y a aucun rejet dans la nature.

Le traitement de surface. Un bouchon bien paraffiné évite les bouteilles couleuses et la remontée de vin jusqu’en haut du bouchon. Pour ce faire, nous utilisons uniquement de la paraffine solide chauffée. En effet, seule la paraffine solide chauffée est garantie 100% paraffine et donc sans adjuvant. Nous avons supprimé le latex car Rich Xiberta, comme tous les autres bouchonniers, ne peut nous garantir un latex 100% naturel. Idem pour le silicone, il a été éliminé, car il capte beaucoup d’odeurs extérieures, qui pourraient donner des goûts exogènes aux vins. Le fait de n’utiliser que de la paraffine solide implique d’en mettre en plus grande quantité afin de maintenir un bon niveau d’extractabilité du bouchon. Seul risque : que le bouchon « colle » un peu plus à la paroi en verre dans le cas des vins blancs et rosé qui sont mis au frais. En effet le froid diminue la facilité d’extraction du bouchon. C’est un risque que nous acceptons de prendre pour la protection de la qualité du vin.

4 – Conditionnement des bouchons

Les poches sont conditionnées sous SO2 pour éviter toutes contaminations durant le transport. L’utilisation des palettes plastiques permet d’éviter une contamination du bouchon par le bois traité de la palette. Les poches sont transportées directement de l’usine chez Montirius. Il n’y a pas de changement de camion sur le parcours. Cela nous garantit que nos bouchons ne seront pas en contact dans les camions avec des produits pouvant avoir une odeur et que nous ne pourrions détecter à l’arrivée.

Complément de test à l’arrivée des bouchons chez Montirius. A la livraison des bouchons, nous inspectons le camion et sentons l’intérieur de la remorque afin de détecter des odeurs éventuelles qui pourraient imprégner le bouchon. Si cela se produisait nous refuserions la livraison dans sa globalité. Cela ne nous est à ce jour jamais arrivé.

De plus, quelques jours avant la mise en bouteille nous prenons un échantillonnage de 10 bouchons à l’aveugle par poche livrée et par lot. Nous mettons deux bouchons par verre rempli au préalable avec du vin blanc Montirius et les laissons tremper 24 heures avant de déguster chaque verre. Le goût de bouchon se transmet immédiatement ou jamais. Si au bout de 24 heures la dégustation des 5 verres de vin en test ne laisse apparaître aucun goût suspect, le lot est utilisé pour la mise en bouteille. Dans le cas contraire, nous appelons le bouchonnier afin qu’il vienne faire son constat et nous n’utilisons pas ce lot de bouchons. A ce jour, cela ne nous est jamais arrivé. Enfin, afin de vérifier le bon paraffinage des bouchons à leur arrivée, nous en prenons à l’aveugle quelques-uns de chaque lot et mettons les têtes à tremper dans du vin rouge. L’utilisation de celui-ci permet de voir facilement s’il y a des remontées de vin dans le bouchon. Si le paraffinage est bon, il n’y a aucune remontée ! Au final, là encore, l’énergie dépensée pendant ces cinq années à développer ces bouchons « CRU » certifiés FSC avec Fabrice Forment, responsable France de Rich Xiberta et Silvestres Sune, directeur technique, est aujourd’hui récompensée. Disposer d’un bouchon véritablement naturel, qualitativement irréprochable et ayant un impact environnemental réduit est pour nous un gage supplémentaire de cohérence avec notre démarche, et nous sommes particulièrement fiers du résultat !

5 – Garantie d’échange

Si malgré toutes les précautions que nous prenons pour vous offrir un vin en bouteille de qualité irréprochable, vous aviez une bouteille endommagée par un goût de bouchon, nous vous invitons vivement à nous la retourner par la Poste. Nous vous rembourserions l’envoi et nous vous remplacerions la bouteille à nos frais.